Fedrigoni

Au delà des apparences

L’adhésif, le papier, les conditions atmosphériques, l’humidité, l’usage final, et les procédés de fabrication et d’impression – tous ces facteurs doivent être pris en compte pour choisir une étiquette.

Par Henry Miles

Arconvert, qui fait partie du groupe Fedrigoni, est leader mondial dans la production de papiers et films autoadhésifs pour l’industrie de l’étiquette, et sa marque Manter fournit des marchés exigeants comme ceux des secteurs de l’industrie alimentaire, de la cosmétique ou du luxe. Arconvert offre un large choix de papiers gaufrés non couchés, marqués feutre, vergés, Soft Touch, nacrés ou métallisés, en sus d’une gamme impressionnante de papiers teintés dans la masse. Les magnifiques papiers Manter conviennent à la plupart des techniques d’impression.

Selon Susana Fajardo de Gérone, responsable du développement commercial de Arconvert au Royaume-Uni, “l’un des grands changements dans le marché européen de l’étiquette ces dernières années a été le passage des étiquettes gommées aux étiquettes autoadhésives qui s’appliquent facilement sur les produits. Ces matériaux autoadhésifs sont des supports synthétiques ou en papier qui sont déjà autocollants avant d’être imprimés et transformés en étiquettes”.

Le matériau autoadhésif comporte quatre ou cinq couches : le papier ou film dorsal qui porte le matériau adhésif ; le revêtement de silicone antiadhésif qui empêche l’adhésif d’adhérer trop fortement au dorsal ; l’adhésif, qui diffère selon l’application finale de l’étiquette ; le frontal (papier, film, liège, etc.) et, enfin, le revêtement de finition optionnel qui offre des possibilités d’impression plus nombreuses selon le frontal. Quelquefois un revêtement barrière imperméable est appliqué derrière le frontal.


Arconvert propose des dorsaux synthétiques ou en papier, ainsi que des adhésifs à dispersion acrylique ou thermofusibles. On utilise les dorsaux synthétiques quand il faut une bonne résistance pour un étiquetage à grande vitesse, par exemple pour l’embouteillage de bière, ou pour des procédés d’impression exigeants. De nos jours, les adhésifs acryliques à base d’eau sont privilégiés car offrant une bonne aptitude au passage en machine, surtout au moment de la découpe. Ils ont également de bonnes performances quand l’étiquette est exposée à un environnement humide, par exemple quand il se forme de la condensation sur une bouteille en verre, car les molécules de l’adhésif s’agglomèrent aux molécules d’eau sur la bouteille, améliorant l’adhésion. On utilise les adhésifs thermofusibles quand un adhésif permanent puissant avec une vitesse d’adhésion très rapide est requis.

Le R&D Lab au Arconvert a sorti récemment sa technologie X-DryTM, qui est, selon Fajardo, “une solution imperméable révolutionnaire pour des étiquettes, qui résiste à l’environnement froid et humide des frigidaires ou des seaux à glaçons”. Grâce à la combinaison avec le SH9020TM, le nouvel adhésif acrylique permanent d’Arconvert qui empêche les bulles, les plis et le décollement des bords, les étiquettes de vin X-Dry restent intactes, même plongées pendant plus de quatre heures dans de l’eau ou de la glace.

Mike Fairley, “gourou étiquettes” et co-fondateur du magazine Labels and Labeling, remarque l’importance croissante que jouent les étiquettes pour garantir l’authenticité des vins et spiritueux.
Il suggère:

“s’il faut incorporer un élément anti-contrefaçon, il vaut mieux le faire dès le début.”

Il Pour ce qui est des développements en cours, si l’on en croit Fairley, “les dernières générations de presses hybrides conventionnelles et numériques, avec des capacités d’embellissement sophistiquées, ouvrent de toutes nouvelles possibilités”. La gamme Manter IDP est certifiée pour l’impression numérique avec la technologie Indigo, grâce à un traitement spécial de revêtement mis au point en collaboration avec Hewlett-Packard – ces produits font partie d’une gamme plus vaste de produits adaptés à l’impression numérique et à jet d’encre.

Arconvert fournit aux imprimeurs et aux designers une assistance technique avant et après-vente, pour s’assurer que le matériau est adapté à l’usage final ou si des encres ou des effets d’impression particuliers sont utilisés. Avec 90% de sa gamme en provenance des usines Fedrigoni, Arconvert offre à      ses clients une stabilité en terme de qualité et de logistique. En effet, les mêmes matériaux peuvent être utilisés pour des étiquettes gommées ou autoadhésives et des emballages provenant tous des mêmes stocks et mêmes lots de teinture pour créer un produit parfaitement coordonné. Fajardo remarque que les designers et les clients choisissent de plus en plus des options respectueuses de l’environnement. Manter propose la gamme la plus large de papiers autoadhésifs certifiés FSC® de l’industrie, ainsi que des papiers fabriqués avec des fibres durables.est possible d’utiliser une technologie de support, encres et impression pour former des couches d’éléments de sécurité difficiles à reproduire”.

BACK